- le  

Ainsi naissent les fantômes

Mélanie Fazi (Traducteur), Lisa Tuttle ( Auteur), Bastien Lecouffe-Deharme (Illustrateur de couverture)
Langue d'origine : Anglais US
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 27/05/2014  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Ainsi naissent les fantômes

Lisa Tuttle est née en 1952 au Texas. Orientée vers le fantastique, l’angoisse et l’horreur, elle a été récompensée à plusieurs reprises pour ses œuvres. Elle a écrit en association avec G.R.R. Martin Windhaven (récompensé par le prix Locus en 1976), mais aussi seule pour ses romans Le couteau sacrificiel, Futurs perdus, ou encore Compagnon de nuit pour ne citer qu’eux. Dans Ainsi naissent les fantômes, 7 de ses nouvelles sont compilées ; sélection faite par Mélanie Fazi (qui clame alors l’influence de Lisa Tuttle sur sa propre œuvre), qui a aussi assuré la traduction, et la mise en forme, ainsi que l’interview clôturant le livre.

Ce recueil a reçu le Grand Prix de l’Imaginaire 2012.

Un ensemble angoissant.

Que trouver dans ce recueil ?

Une jeune fille, enlevée, séquestrée, brutalisée et subissant des sévices sexuels, qui parvient à s’échapper et à semer son agresseur. Mais hélas, personne ne croit à son histoire…

Une femme qui, ne trouvant pas suffisamment de temps pour écrire son roman, décide de s’installer dans une maison qui n’existe pas, dans un lieu qui n’existe pas.

Une jeune femme partiellement amnésique (elle ne se souvient pas de deux mois de sa vie), qui essaye de retrouver la mémoire tout en sachant qu’il s’est passé quelque chose, il y a quelques années, lors de son voyage en Angleterre… Mais pourquoi est-elle obnubilée par les dragons ?

Et plusieurs autres nouvelles encore.

Homogène.

L’ensemble des 7 nouvelles a été écrit sur une période de plus de 20 ans. Souvent, un tel laps de temps se remarque par des différences, de style, de sujet, d’écriture ; mais ce n’est pas le cas ici. L’ensemble est très homogène, avec une ambiance angoissante à souhait, pesante, avec une touche de fantastique systématique. Les sujets sont multiples : grossesse anormale, sexualité inadéquate, mutisme, cauchemars, il y en a pour tous les goûts.

L’écriture fine, travaillée, juste et détaillée, entraîne le lecteur au centre de ces histoires, et lui transmet ainsi une multitude de sentiments parfois contradictoires. Peur, plaisir, angoisse, impatience, chaque texte forgera le lecteur au fil du texte pour l’amener progressivement à la chute, qui sera toujours dépaysante.

La première nouvelle, "Rêves captifs", est pour moi la plus réussie. Angoissante, dérangeante, avec une chute épatante, on ne peut rester insensible alors au malaise créé.

L’ensemble est conseillé aux amateurs du genre, qui sauront apprécier les nouvelles teintées de fantastique un peu rétro, et d’une ambiance oppressante menée parfaitement par une écriture de qualité.
 
Notons la couverture parfaitement dans le thème, annonçant la couleur, et très esthétique, réalisée par Bastien Lecouffe-Deharme.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?