- le  

Les Cinq Personnes que j'ai rencontrées là-haut

René Magritte (Illustrateur de couverture), Edith Soonckindt (Traducteur), Mitch Albom ( Auteur)
Langue d'origine : Anglais UK
Aux éditions : 
Date de parution : 30/04/2004  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Les Cinq Personnes que j'ai rencontrées là-haut

Depuis plusieurs semaines déjà, les éditions Oh ! Editions font une sacrée campagne de communication autour de ce roman : Les Cinq Personnes que j'ai rencontrées là-haut de Mitch Albom. Editeur généraliste, leurs spots de publicité à la radio annoncent un livre sympathique, émouvant et qui surtout " vous réconcilie avec la vie ". Rien que ça. Autant dire qu'ils n'y vont pas avec le dos de la cuillère ! Autant dire également, que puisqu'il s'agit de fantastique, nous avons eu l'envie d'aller voir ce qu'il y avait à l'intérieur de ce nouveau roman de l'auteur de La Dernière Leçon : Comment un vieil homme face à la mort m'a appris le goût de la vivre (Pocket).

Le vieil homme et les manèges

Eddie est au crépuscule de sa vie. A 83 ans ce veuf sans enfant travaille toujours dans une fête foraine permanente. Depuis des décennies, il entretient et répare les attractions. Mais malgré sa prévoyance, l'une d'elle le tue dans un dramatique accident le jour de son anniversaire. Et voilà notre Eddie transporté directement au ciel. Là-haut il a cinq personnes à rencontrer avant de bénéficier de la félicité éternelle. Cinq personnes qui doivent l'éclairer un peu sur ses 83 ans passés sur Terre.

Moins fort que prévu

Les Cinq Personnes que j'ai rencontrées là-haut est un livre moyen. Moyen parce que si le principe est intéressant et si la plume d'Albom n'est pas ennuyeuse, l'histoire manque sérieusement de force. Les révélations sur la vie d'Eddie sont plutôt inégales et loin d'être toutes bouleversantes. Certaines en plus sentent le passage obligé (comme les rencontres avec le père et avec sa femme). Bref, on ressort de ce roman avec un sentiment mitigé. On n'a pas pris la claque annoncée par l'éditeur et bien sûr on ne se sent pas particulièrement réconcilié avec la vie. Sous ses dehors de grands bonheurs pour tous, Les Cinq Personnes que j'ai rencontrées là-haut est simplement un petit roman, agréable mais sans conséquence. On l'aura sans doute vite oublié. Idéal pour la plage en somme.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?