- le  

Première génération

Jean-Luc Istin (Scénariste), Arnaud Boudoiron (Dessinateur), Vyacheslav Panarin (Coloriste)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : 
Date de parution : 31/05/2011  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Première génération

Jean-Luc Istin est un auteur que les amateurs d'Imaginaire en bande dessinée ont sans doute déjà croisé. On lui doit en effet quelques belles séries en fantasy comme Merlin, Le Seigneur d'ombre ou Les Brumes d'Asceltis. Pour Nirvana, il est en duo avec Arnaud Boudoiron qui a également sévi sur Kookaburra Universe et Husk...

Une guerre contre la drogue...

Hurley est un flic du futur engagé dans un terrible combat contre la drogue et particulièrement le nirvana, un produit qui "éclate" les cellules du corps humain avant de le recomposer... Un trip inégalé par les autres drogues ! Sauf que parfois, la recomposition se passe mal. Hurley cherche justement à retrouver son ancienne petite amie, Mya, adepte du nirvana et qui a disparu quelques années plus tôt. Et il est prêt à aller encore plus loin en infiltrant les réseaux des trafiquants de drogue...

Beaucoup de rythme... un peu trop ?

Véritable polar futuriste, Nirvana part sur une base intéressante avec une double thématique : l'enquête de Hurley que l'on a évoqué, mais aussi la polémique autour de robots policiers, les blasters, chargés de tuer tous les utilisateurs ou revendeurs de nirvana. Une solution radicale qui évidemment pose des problèmes d'éthique. S'y ajoute un autre robot, chargé de suivre et de surveiller notre policier dans son immersion dans le monde de la drogue, afin qu'il évite de dépasser la ligne jaune.
 
De bonnes idées de départ donc mais un récit qui sombre peu à peu dans l'action et le grand spectacle. On laisse vite l'enquête et les interrogations que sucitent ce monde pour le muscle et la baston... Le final, façon Iron Man, est décevant parce qu'il en fait trop. Côté dessin, le trait est sûr même si les ambiances sont un peu sombres, avec une prédominance du marron, rendant l'ensemble pas toujours agréable à suivre. Au final, on termine la lecture de cet album avec un sentiment en demi-teinte. Il y a de bonnes choses mais le déroulé de l'intrigue ne nous a pas pleinement convaincu. A voir si le deuxième tome corrige le tir...  

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?