BD
Photo de Obeyron

Obeyron

Olivier Peru (Scénariste), Pierre-Denis Goux (Dessinateur)
Aux éditions : 
Date de parution : 25/03/15  -  BD
ISBN : 9782302045194
Commenter
Bastien   - le 27/09/2018

Obeyron

Auteur, dessinateur, scénariste, illustrateur, Olivier Peru est un artiste éclectique qui donne corps à ses histoires, aussi bien en images qu'en mots. Il a mis tout son talent au service aussi bien de l'écriture que de la BD, mais aussi dans l'audiovisuel. Du côté des livres, vous le découvrirez dans la trilogie Martyr, dans son one-shot Druide, ou dans la saga Les haut conteurs. Dans le monde de la BD, on trouvera des apparitions dans la série Les elfes, Oracle, ou alors dans Zombies, Lancelot, ou La guerre des orcs, pour ne citer qu'eux. Parfois au pinceau, parfois au scénario, à chaque fois son travail est fort remarqué ! Avec Les maîtres inquisiteurs, il se lance dans une nouvelle série qui voit défiler des scénaristes et des dessinateurs différents à chaque tome.
 
Au pinceau, on retrouvera Pierre-Denis Goux, dont on a déjà pu voir le talent dans des albums de la série Merlin le prophète. Dans Les maîtres inquisiteurs, il retrouve Olivier Peru avec qui il avait déjà collaboré sur Mjöllnir.
 
Un héros chaotique et loyal bon !
 
Le Chaos, guerre qui a duré 1000 ans dans les terres d'Oscitan, a pris fin mais a aussi laissé des traces. Les trahisons, les vengeances et autres coups bas apparaissent au grand jour, et mènent à des situations délicates... 
 
Mais c'est en réalité quand Obeyron revient d'un périple meurtrier que tout bascule. Ce maître inquisiteur n'est pas n'importe qui : il est là pour faire justice, et s'assurer que chacun suive le bon chemin. Et il n'hésite pas à user de violence pour cela. Aucun faux pas n'est permis avec lui, et il met un point d'honneur à ce que la justice s'applique à tous et de la même manière. 
 
Ingérable avec ses manières radicales, il se fait de nombreux ennemis, et peu d'amis. Mais convaincu de son bon droit et défenseur de la justice, il mènera l'enquête pour retrouver les responsables de la mort de son compagnon. 
 
Remarquable. 
 
Commençons par la qualité du scénario. Dans ce premier tome d'une saga qui, si elle reste de cette teneur, risque de faire largement parler d'elle dans le monde de la BD, on retrouve le talent d'Olivier Peru. Le monde proposé, ancré dans la fantasy, nous propose des personnages hauts en couleurs : humains comme elfiques entourés de dragons, de lézards géants, de gnomes, le tout bercé par une magie qui puise sa force dans les conflits. L'ensemble permet à l'intrigue de s'inscrire dans un monde dense, et de gagner en profondeur au fil des pages grâce à cette multitude d'éléments.
 
Les protagonistes quant à eux présentent un bel intérêt, et notre héros dont la foi en la justice est inébranlable revêt un intérêt tout particulier du fait de son originalité, reposant notamment sur ses frasques et ses manières peu recommandables. La richesse de la narration est étoffée par un rythme maîtrisé, alternant entre le moment présent et des flash-back offrant aux lecteurs les moyens de comprendre et de découvrir l'intrigue progressivement. Olivier Peru tient donc son lecteur, et le ballade dans cet univers agréable au gré de ses envies. 
 
Mais ce scénario fertile n'aurait pas été aussi captivant sans le travail remarquable de Goux. Les décors, qui prennent une place non négligeable dans l'album, offrent une ambiance totalement adaptée à chaque planche, permettant alors au lecteur une immersion totale aux côtés des protagonistes. Les personnages, dont chacun des traits sont travaillés dans le détail, prennent vie au fil des pages. Le souci du détail de Goux ne se retrouve pas que dans les décors et dans les personnages, mais aussi dans chacune des créatures, et notamment des dragons, qui sortent des sentiers battus au niveau de leur représentation. 
 
Vous l'aurez compris, ce premier tome est une belle réussite, et met la barre très haut pour les prochains auteurs qui prendront le relais pour la suite. 
 

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?