Ian McDonald, Le Fleuve des dieux / River of gods

Commenter

Pour les libraires et les journalistes qui rôdent par ici et que ça intéresse, le livre sera disponible en SP dès la fin du mois de juin (il sort début septembre).

N'hésitez pas à me demander un exemplaire en MP.

GD, directeur de la collection Lunes d'encre

*

4e de couv (projet...) :

Tous les Hindous vous le diront, pour se débarrasser de ses péchés, il suffit de se laver dans les eaux du Gangâ, dans la cité de Vârânacî.
Et, en cette année 2047, les péchés ce n'est pas ce qui manque : un corps aux ovaires prélevés glisse doucement sur les eaux du fleuve ; des intelligences artificielles se rebellent et causent de tels dégâts qu'une unité de police a été spécialement créée pour les excommunier.
Gangâ, le fleuve des Dieux, dont les eaux n'ont jamais été aussi basses, se rue vers un gouffre... conceptuel, technologique, évolutionnaire – ou peut-être tout cela à la fois.

A travers le kaléidoscope de neuf destins individuels interconnectés, Ian McDonald dresse le portrait d'une Inde future, mais aussi d'une Terre future, où tout n'est que vertige. Souvent considéré outre-Atlantique et outre-Manche comme le roman de science-fiction le plus important des quinze dernières années, Le Fleuve des dieux a reçu le British Science fiction Award et a été finaliste du prestigieux Prix Hugo.

Ian McDonald est né à Manchester en 1960. Il s'est récemment imposé avec Le Fleuve des Dieux, Brasyl, Cyberabad Days et The Dervish House comme l'auteur de science-fiction le plus important de sa génération.

Roman traduit de l'Anglais (Irlande du nord) par Gilles Goullet
Illustration de couverture : Manchu

Gilles Dumay
Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?