- le  

Le Feu

Jonathan Luna (Dessinateur), Joshua Luna (Scénariste)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Anglais US
Aux éditions : 
Date de parution : 05/03/2014  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Le Feu

Les frères Luna sont nés en Californie. Ils vivent actuellement à Washington DC. Fans de comics dès la première heure, ils fréquentent les bancs du Savannah Collège of Art and Design, où ils ont obtenu un diplôme en art séquentiel. Plutôt tournés vers des planches épurées aux couleurs pastel, ils signent Ultra en 2005 chez Delcourt, puis Girls où Joshua se met au scénario et Jonathan aux dessins. Ils ont travaillé sur plusieurs projets comme Spider-Woman : Origin (Marvel) ou encore le 86 Voltz : Dead Girl de Mike Avon.
 

Jamais sans mon père.

Dara est paraplégique, et fait preuve de beaucoup de courage malgré son état. Elle vit une petite vie tranquille et sans histoire avec sa mère, son père et sa sœur. Artiste, elle peint avec ses amis et profite de chaque jour avec le sourire. Elle est bien loin de se douter du drame qui va la plonger dans l'horreur. En effet le massacre de sa famille devant ses yeux va être le point de départ d'une avalanche d'épreuves plus sanglantes les unes des autres.

Abandonnée, trahie et persécutée, la voilà aux prises de sombres entités venues de la fin des temps. Seule l'épée magique laissée en héritage par son père va pouvoir l'aider dans cette descente aux enfers pour la vengeance des siens.

Moyennement convaincu

Une fois de plus les frère Luna signent à quatre mains ce nouveau comics. On retrouve leur style très vite dans cet album où l'intrigue oscille entre polar et fantasy mythologique. La jeune héroïne, Dara Brighton, est une handicapée moteur menant une vie normale et heureuse, jusqu'à une visite fatale pour sa famille... elle se voit alors entraînée dans une spirale des plus violentes, mue par un terrible désir de vengeance.

L'intrigue est assez classique même si elle prend ses origines dans une lutte séculaire qui mélange super pouvoirs, fantasy contemporaine et mythologie. L'univers est assez bien rendu même si on a l'impression d'une certaine surenchère dans les épreuves que subissent la pauvre Dara et ses deux fidèles amis, seuls rescapés des différents massacres qui égrainent les pages de ce comics. Beaucoup de dialogues alternent avec des scènes de violences pour un rythme relativement bien maîtrisé par les auteurs, sans oublier quelques plages de repos avec leur lot de questionnements sans réponses et de doutes qui assaillent les personnages.

Du côté des dessins, je suis plus sceptique, les visages sont plutôt fades et inexpressifs : on confond assez vite les acteurs du drame. Il y a globalement peu de détails et les décors sont limités au strict minimum. Quant aux couleurs pastel, elle ne donnent pas beaucoup plus de saveur à l'ensemble. En conclusion, voici une série qui manque de pêche et d'originalité malgré ses nombreux combats. Peut-être que la suite attendue en fin d'année lui redonnera du souffle.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?