Livre
Photo de La Cité des Permutants

La Cité des Permutants

Greg Egan ( Auteur), Manchu (Illustrateur de couverture)
Aux éditions :   -  Collection : 
Date de parution : 31/05/00  -  Livre
ISBN : 2253072249
Commenter
Eric   - le 27/09/2018

La Cité des Permutants

En France, Greg Egan c'est un peu l'Arlésienne. Si on la compare à celle de certains de ses confrères hexagonaux, sa bibliographie est assez modeste, voire même confidentielle en version française. Et pourtant, des auteurs comme Serge Lehman n'hésitent pas à en parler comme du "petit génie" de la décennie 90. C'est dire donc si la sortie en poche d'un de ses romans était attendue. En tout cas moi je l'attendais... Toutefois, aborder Egan par La Cité des Permutants c'est un peu tenter l'Everest par la face Nord : long, difficile, mais, une fois au sommet, à couper le souffle.

Cette cité des Permutants c'est celle qu'en 2045, Paul Durham, informaticien de son état, va mettre à la disposition de seize milliardaires tentés par l'immortalité. Précisons que les milliardaires en question sont les copies numérisées de richissimes mogûls de la finance, vivant jusque-là dans une réalité virtuelle sur mesure. Durham ne leur proposera rien moins que l'immortalité au cœur d'une éternité privative, un univers pour de vrai, porté par les calculs d'un méta ordinateur. Nous ne parlons pas ici de Réalité Virtuelle, d'environnements programmés, mais d'un cosmos à part entière sous-tendu par les lois d'une physique irréprochable et s'ordonnant autour d'une authentique interactivité cellulaire. On est ici aux antipodes des ténèbres cyberpunk d'un Gibson ou du libertarisme on line de Dantec. Vous trouverez La Cité des Permutants quelque part entre Simulacron 3 de Daniel F. Galouye et En Terre Etrangère d'Heinlein, aux confins des univers gigognes du premier et des visions messianiques du second. Egan théosophie par téraoctets entiers ; son premier opus au Livre de Poche est une mise en abîme de la réalité - de notre réalité - et pourrait, pourquoi pas, être le catéchisme d'un futur possible.

Un futur éminemment scientifique car, sachez-le, si vous êtes hermétiques au courant "hard science" de la S.F, il faudra vous faire violence. La Cité des Permutants est d'un abord ardu. On n'entre guère dans l'histoire avant la page 150 et l'univers d'Egan, pour évident qu'il peut paraître, ne s'impose que lentement à son lecteur. Prosélytes du genre, rendez service à la cause : ne recommander pas ce livre à des débutants. La Cité des Permutants réclame toute votre concentration. Mais après tout on ne conquiert pas un cosmos tout entier sans se donner un peu de mal…

Notez enfin que si vous voulez vous familiariser avec l'œuvre de cet insolite australien obsédé par ce que la science peut faire de l'homme, il a un site complet (le bonhomme est informaticien) sur lequel vous pourrez découvrir trois de ses nouvelles inédites et traduites : La Cuve, Le Réserviste, et l'excellent Le Passage du Démon.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?