Jeunesse
Photo de Vénéneuses

Vénéneuses

Alice Seelow (Traducteur), Anna Godbersen ( Auteur)
Aux éditions : 
Date de parution : 02/03/11  -  Jeunesse
ISBN : 9782226219985
Commenter
claire   - le 31/10/2017

Vénéneuses

Des relations encore plus envenimées…
 
New York, été 1900. Elizabeth se marie avec Mr Snowden Cairns afin de protéger l’enfant qu’elle porte, seul souvenir de Will. De son côté, sa sœur cadette Diana vit le grand amour avec Henry, un amour malheureusement perturbé par la femme du jeune homme : Penelope Hayes. Cependant, la route vers la gloire est barrée par Carolina Broad, désormais au sommet de sa richesse.
 
Mais alors que leurs robes foulent de nouveaux soupirants, Penelope tombe sous le charme du prince de Bavière, Diana désire prendre son indépendance, Carolina fait face à son passé et la terrible vérité éclate sur Elizabeth…
 
À force de vouloir contrôler leur vie, les vénéneuses se sont prises dans leur propre venin…
 
Un beau final 
 
Le début est plutôt long, bien qu’on retrouve rapidement les personnages de la série. Les premiers chapitres sont neutres, la progression est lente.
 
J’apprécie toujours cette série, mais maintenant que les personnages ont mûri et que leurs relations sont fixées, je les trouve moins intéressants. Il y a moins de nouveauté. Le couple Diana/Henry est plutôt lourd, trop parfait, les scènes romantiques sont plutôt répétitives, mais il y a un redressement vers la fin.
 
Les scènes avec Elizabeth, au départ assez passives, deviennent intéressantes (et assez surprenantes) lorsqu’elle fait sa terrible découverte. Pareil pour Penelope, au début à l’arrière-plan, qui finit par rencontrer le prince et tenter d’entretenir une relation avec lui. En réalité, il y a beaucoup de descriptions et de commentaires intéressants qui ne font pas progresser l’histoire. Seulement, quelques moments se distinguent et se retiennent plus facilement.
 
La diversité des personnages nous permet d’en trouver un qui nous convienne (dans ce tome, j’ai préféré Elizabeth) et d’en écarter d’autres (j’ai moins apprécié Dana). Comme les chapitres changent souvent de protagoniste, certains passages peuvent paraître ennuyeux. 
 
Le roman ne se termine pas forcément comme on le pensait, ce qui permet d’avoir une fin moins artificielle, bien qu’elle soit moins heureuse.
C’est une belle fin, qui tient bien la route, mais dans ce tome, la route n’avait rien d’extraordinaire.
 

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?